Et toute la différence est là. A cause de ce titre, Tokyo décadence Topazu , dont je ne sais à quel degré y attacher de l’importance. Je pense que c’était un savant mélange entre Las Vegas Parano, Eyes Wide Shut et la séquence dans laquelle Néo décide de prendre la pilule rouge. Par Isabelle Despert Okumura. Posté par Alice In Oliver , 01 juin à

Nom: tokyo decadence
Format: Fichier D’archive
Système d’exploitation: Windows, Mac, Android, iOS
Licence: Usage Personnel Seulement
Taille: 33.64 MBytes

En fait, tout dans ce film est froid et sombre, à l’image d’une société en perte totale de repères qui va se réfugier dans la consommation de drogues et le besoin irrépressible d’adrénaline, véhiculée par des rapports sexuels d’un genre plus particulier. Posté par taratata2, 01 juin à Pour écrire un commentaire, identifiez-vous. Vollmann en s’injectant comme dose suprême de dope des prélèvements de sa propre chiasse jusqu’à en crever d’abcès. Ma recommandation sera la suivante, allez manger à l’ Alcatraz E. Et toute la différence est là.

Drame, Erotique interdit aux – 16 ans. A travers les errances d’une jeune femme contrainte de se prostituer, mise en perspective de la décadence de la tikyo japonaise.

Tokyo Decadence

Nul besoin de otkyo que cette oeuvre a d’abord été adaptée en une trilogie de trois livres au succès colossal et qui a ouvert les portes tookyo monde bravant les interdits à travers une histoire d’amour assez particulière. Début le jour précis de la St-Valentinl’oeuvre se voit portée au cinéma tout en mettant en scène une atmosphère chaleureuse deccadence luxueuse, sauf qu’il est inutile d’aller plus loin car le long métrage se ramasse en beauté.

Néanmoins, 50 Nuances de Grey n’est pas le premier film à aborder ce type de relations tabou au cinéma decaadence un paquet de long métrages plus ou moins confidentiels ont vu le jour bien des années auparavant. En effet, le long métrage prend un tournant différent et nous invite dans le quotidien d’une femme otkyo joie s’adonnant aux plaisirs du SM à noter que le synopsis est erroné et notre femme n’est pas contrainte de se prostituer mais effectue ce métier sans pression.

Maintenant la question est de savoir si Ryu Murakami réussit son pari de nous proposer un long métrage intelligent sur le sujet. Là est toute la question. Ai est une jeune femme de 22 ans très introvertie dont l’unique but dans sa vie est de donner du plaisir à ses clients richissimes en pratiquant le SM. Parallèlement, Ai reste profondément accrochée à un amour du passé qui se serait terminé sans qu’on sache trop pourquoi.

Il est vrai qu’à la lecture du post précédent, on peut s’attendre à un bon petit navet obscur sorti tout droit des bas-fonds du cinéma japonais. De fait, le film se montre beaucoup ddcadence complexe et intéressant à analyser. Il est vrai que le réalisateur fait preuve d’un véritable effort dans l’esthétique et ne sombre jamais ouvertement dans le vulgaire. Ici, Ai apparaît comme une jeune fille sensible, presque agoraphobique, qui n’a pour unique talent que de vendre son corps pour subsister.

Le client apparait comme le dominant et Ai passe pour la dominée, et c’est là que le film deccadence démarque car il parvient à instaurer une ambiance glaciale, sans issue, malgré la présence de scènes érotiques. Decadwnce fait, tout dans ce film est froid et sombre, à l’image d’une société en perte totale de repères qui va se réfugier dans la consommation de drogues et le besoin irrépressible d’adrénaline, véhiculée par des rapports sexuels d’un genre plus particulier.

  TÉLÉCHARGER SAIYUKI RELOAD GUNLOCK VOSTFR

Tout ceci dans le but d’oublier ses problèmes et de fuir une réalité morose.

Tokyo Décadence (Confessions d’une accro au SM)

Difficile de ne pas y voir une allusion ouverte au livre  » Le Meilleur des Mondes  » où le sexe est mentionné comme tranquillisant social. Ai apparait ici comme la porte ouverte aux dérives psychologiques et déviances d’hommes obligés d’assouvir leur insatiable besoin de sexe pour se sentir exister. Pire encore, le réalisateur nous dépeint un monde où les rapports sexuels sont monnayés comme un simple passe-temps et la femme se montre être la monnaie d’échange pour accéder à une certaine forme de paradis.

La fameuse séquence où Ai se retrouve face à la grande baie vitrée d’un immeuble donnant vue sur une grande route, souligne cet aspect de la femme véhiculée comme une simple marchandise à la vue de tous.

Tokyo décadence – Les Inrocks

Concrètement, il n’y a pas la moindre trace d’amour dans ce film. Les décors sont volontairement aseptisés et froids, tout comme les scènes SM se montrent glaciales. Ryu Murakami signe là un véritable coup de maître en remplissant largement sa dénonciation d’une société perdue et décadente, obligée d’en arriver à pratiquer ses déviances les plus profondes pour subsister.

De plus, le long métrage exploite correctement son sujet et ne se veut jamais voyeuriste. Inutile ici de rechercher une orgie pornographique de soumission et de femmes aux moeurs légères. Certes, le film se veut varié dans ses différentes séquences entre un couple souhaitant forniquer face à une fille soumise, un homme psychologiquement perturbé souhaitant avoir un rapport sexuel basé sur le viol, et un magnat de l’immobilier dont dcadence désir est de se faire dominer.

De même, le long métrage ne se prive drcadence de montrer quelques séquences plutôt intéressantes, mais l’ensemble est davantage suggéré que réellement montré. Toutefois, l’interdiction aux moins de 16 ans est amplement justifiée, surtout dans cette séquence d’urophilie, certes plutôt « gentillette » mais pas à réserver à un public tout de même averti.

Le réalisateur se ramasse complètement dans l’écriture du scénario et c’est d’autant plus frustrant que l’on a cette impression que rien ne se passe durant tout le film. L’histoire tient surtout à suivre les scènes avec des clients différents sans nous apporter de vrai fil conducteur.

Alors oui, on a bien une histoire d’amour brisé, mais à aucun moment le réalisateur ne développe ou ne nous apporte d’explication supplémentaire. De plus, si la performance d’Ai, incarnée par Miho Nikaido, apparaissant comme une jeune femme fragile et perdue est assez intéressante au début, elle en devient franchement exaspérante vers la fin.

Ajoutons à cela que le rythme peut se montrer affreusement lent par moment et que les 20 dernières minutes du film n’ont pour ainsi dire aucun intérêt un comble pour un film qui se veut choc et marquantet nous obtenons une réalisation en dents de scie qui risque de décontenancer certains dfcadence.

Ryu Murakami signe un film difficile d’accès et un semi-échec dans la réalisation. Si le long métrage maîtrise parfaitement bien son sujet et tape dans le mille dans ce qu’il veut dénoncer, il rate sa manière de le raconter avec un scénario presque inexistant, une mise en scène assez soporifique par moments. Après, peut-être que chaque personne aura sa version des choses, mais Tokyo Decadence apparaît bien comme un film plus complexe et métaphysique qu’il en a l’air.

En conclusion, j’ajouterai simplement que malgré ses défauts, le film reste à voir pour ce qu’il dénonce et se montre assez particulier dans son atmosphère générale. Un film qui risque sans doute de créer le débat, mais une curiosité qui pourrait être enrichissante, à voir pour les amateurs de cinéma expérimental.

  TÉLÉCHARGER EBOOK ESPARBEC

Pas vu, mais le film a l’air intéressant mais aussi assez inégal et inabouti. Sinon, j’ai bien rajouté les tags, ainsi que ton avatar et ton pseudo. Un film très compliqué à analyser et à chroniquer. En gros, le réalisateur dénonce avec brio une société décadente mais l’écriture du scénario est ratée vu l’absence de fil conducteur. Pour résumer grossièrement, on suit Ai chez ses différents clients C’est à ce niveau qu’il est inabouti mais un peu plus de consistance et de profondeur chez le personnage principal aurait pu donner un petit bijou.

Après il m’a été impossible de le noter car c’est pas mal expérimental et assez métaphysique.

tokyo decadence

Un film à voir par curiosité quand même. Je connais de nom mais pas vu. Le film assez nébuleux quand même. Dans un peu le même genre, il y a Tokyo X Erotika, qui explore les thèmes du sexe et de la mort. Mais pas une priorité au regard de la chronique.

tokyo decadence

C’est une daube faussement intello qui raconte l’histoire d’un jeune mort lors decadencs attaque au gaz decadehce mais ça se vautre vite dans du sexe racoleur.

Pas vu mais les japonais sont généralement très bons et très crus pour traiter de ce genre de sujets. Un peu dommage de faire partir un spitch de départ dans du sexe vulgaire et sans intérêt.

Combien de films se sont ramassés à cause de ça Un film tout à fait sympathique que j’ai revu il y a peu. Mais comme je le dis dans ma chronique, ce sont surtout les livres de Murakami Ryu qui sont des chefs d’oeuvre. Si le thème du film vous a plu, ruez-vous sur sa trilogie Ecstasy-Melancholia-Thanatos.

Ca fait bizarre de rebondir sur mes premières chroniques avec du recul, j’ai trouvé le film, personnellement bien sûr, très prétentieux pour ce qu’il voulait raconter. Contacter l’auteur Envoyer à un ami.

Drame, guerre, comédie noire, documentaire. Tokyo Décadence Confessions d’une accro au SM. Drame, Erotique interdit aux – 16 ans Année: Posté par tokgo à Les anges violés problème de libido. Quand l’embryon part braconner le misogyne et sa chienne. Des monstres et des hommes pourquoi as-tu tout sali? L’empire des sens au premier grain de passion Le couvent de la bête sacrée nonnes hérétiques. La vie secrète de mme yoshino rivalité familiale pour un même phallus.

Une femme à sacrifier douceur sentimentale. Tag – la vie est surréaliste, ne la laisse pas te consumer! Violence sans raison nous contre le monde entier.

Posté par Alice In Oliver01 juin à Posté par taratata2, 01 juin à Posté par inthemoodforgore, 01 juin à Posté par Vince1201 juin à Posté par Z26 mai à Posté par taratata2, 26 mai à Commenter avec CanalBlog Utiliser Facebook. Adresse email visible uniquement par l’auteur du blog.

tokyo decadence

Recevoir un email lorsqu’un commentaire est xecadence sur ce message. Ce blog va essentiellement chroniquer des films d’horreur, fantastiques et de science-fiction.

Comme l’indique le titre, les films chocs et extrêmes seront à l’honneur. C’est par exemple le cas des drames et des films expérimentaux. Flux RSS des messages. Flux RSS des commentaires.